4 animés japonais à ne louper sous aucun prétexte !

aquarion guilty crown aldnoah sao
Salut les minettes !

Depuis un petit moment, j’ai envie de partager une autre de mes passions avec vous. J’ai remarqué que dans la blogo beauté il y avait pas mal de geekettes, donc je me suis dit que le sujet du jour vous intéresserait sûrement.

Je vais donc vous parler des 4 animés japonais qui, selon moi, sont à regarder absolument ! Bon, évidemment, tout ceci est très subjectif. Ma sélection est en accord avec ce que j’aime et recherche dans le monde de l’animation japonaise.

Quid de mes préférences !

1- Je veux une vraie histoire !
Oui, les épisodes qui s’enchaînent et qui ne riment à rien, j’ai toujours plus de mal, mais je crois que tout le monde est un peu pareil. Je galère un peu à suivre jusqu’au bout un animé avec des épisodes types. Genre : une énigme par épisode sans rien pour relier le tout, sans approfondissement des personnes, sans fil conducteur. La saison 1 de Jigoku Shojo est un peu comme ça (histoire de donner un exemple). Bon évidemment, les histoires trop compliquées sont également à exclure. J’aime prendre du plaisir sans que ce soit trop prise de tête (il faut pas pousser non plus). Si je veux cogiter je me sors du Umberto Eco, j’aurai de quoi faire. Il me faut donc une histoire bien ficelée, qui s’enchaîne de manière fluide, avec un peu de suspense pour relever le tout.

2- Il me faut une romance !
Je suis une incorrigible romantique ! Si je m’étais écoutée, je vous aurais mis des animés pour nanas mais il faut aussi penser à ces messieurs (avouez que vous vous sentez mieux les gars). Cela ne me dérange pas que ce soit une romance bien kitsch du moment que ça s’imbrique bien dans l’intrigue (et je peux vous assurer que question animés / manga on atteint souvent des sommets là dessus).

3- Un chara design qui déboîte !
Cela s’adresse plus particulièrement aux personnages masculins. Je suis vraiment trop superficielle comme fille… mais j’aime quand les héros sont beaux gosses, que voulez-vous que je vous dise… Oui je sais, c’est nul, mais je dirais que cela représente grosso modo 60% de mon plaisir (surtout si romance il y a). Lorsque je pars en quête d’un nouvel animé, je regarde l’opening et l’ending, des imprimés écran des personnages, des décors et je me décide en fonction. Ensuite, je creuse davantage si l’animé en vaut la peine. Certains mettent également l’aspect psychologique des protagonistes dans la chara design. Soit. Il faut que les héros soient exploités, travaillés, sinon on s’ennuie vite.

4- Une bande son à la hauteur !
Rah l’OST… Très importante également pour moi. Vous aurez 90% de chances de me voir verser ma larme pendant une scène à émotions si la musique sert l’animé correctement. D’ailleurs, deux de ceux que je vais vous présenter ont le même compositeur (un génie ce gars là…) Dans ma playlist, vous trouverez une grande majorité de musiques instrumentales issues de mes animés préférés.

Le genre de l’animé m’importe peu car je regarde de tout (même si ici je vous présenterai essentiellement des styles mécha, fantasy, fantastique dans des univers post-apo), si ces quatre critères sont à peu près respectés.

Maintenant que je vous ai eu peu expliqué mes critères de sélection, laissez-moi vous présenter les perles de ma collection.

Guilty CrownTetsurō Araki (2011)

L’histoire prend place dans un Japon en perdition, victime dix ans plus tôt d’une épidémie provoquée par le virus Apocalypse, une maladie hautement mortelle. La cohésion nationale est maintenue grâce à l’intervention d’autres pays ainsi qu’à l’organisation militaire GHQ ou Anti-Bodies, qui traquent les personnes infectées sans pitié, peu soucieuse de la valeur des vies humaines et des survivants du Lost Christmas. C’est dans ce contexte compliqué que notre héros, Ouma Shū, va faire la connaissance de Inori, chanteuse du groupe Egoist mais également membre du groupe terroriste (et rebelle) des Croques-Morts, qu’il va rejoindre pour mettre un terme à la terreur engendrée par le GHQ.

Si vous aimez les personnages à la psychologie alambiquée, le chara design poussé, les combats, les valeurs et pouvoirs héroïques, vous allez juste adorer cet animé d’action, cyber et mécha. Il vous tient en haleine de bout en bout. Franchement, j’ai adoré (et dire qu’au début je ne voulais pas le regarder et que mon frère a lourdement insisté… merci à lui !). Il réunit les 4 points indispensables que j’ai cités plus haut pour qu’un animé me plaise. Et c’est aussi à cette occasion que j’ai découvert un compositeur que j’adore : Sawano Hiroyuki. La qualité de sa musique est juste incroyable, surprenante (et prenante !). Elle donne vraiment du cachet à l’histoire et au déroulement de l’action (petit aperçu du genre juste en dessous). Bref, un vrai petit bijou ! Le groupe de musique fictif Egoist est lui aussi très intéressant. A voir absolument !

Aldnoah ZeroEi Aoki (2014)

Dans le passé, les Humains se sont séparés suite à la découverte sur la Lune d’un portail menant vers Mars. Les hommes qui ont quitté la Terre ont fondé l’Empire de Vers et ont développé une société très avancée technologiquement grâce à l’Aldnoah, une nouvelle forme d’énergie extrêmement puissante. Ils sont cependant très proches de la guerre civile car les ressources sur Mars sont loin d’être suffisante pour permettre à ce peuple de prospérer. En 1999, une guerre éclate entre la Terre et l’Empire de Vers. Une grande partie de la Lune est détruite et la Terre subit des dégâts importants.
Tandis que l’inégalité croit sur Mars entre la classe dominante et la classe ouvrière, l’Empereur est considérablement affaibli. La gestion de la planète part à vau-l’eau et les Chevaliers Orbitaux en profitent pour s’allier en projetant d’attaquer la Terre pour récupérer ses ressources.L’histoire débute en 2014 où la princesse impériale, Asseylum Vers Allusia, souhaite apaiser les relations entre son peuple et les terriens. Elle tente une mission diplomatique sur Terre afin de rétablir la paix. Cependant, lors de sa venue, un attentat est commis contre elle et les Chevaliers Orbitaux sautent sur l’occasion pour déclarer la guerre aux terriens.

Pour quelqu’un qui n’aime pas les animés mécha à la base, j’en regarde finalement pas mal ! Même s’il n’y a pas que ça, les machines sont bien présentes dans Aldnoah Zero. Encore une fois, il s’agit d’un animé qui réunit de l’action, du suspense, des romances (bien camouflées, mais elles sont là), une histoire et des personnages aux psychologies finement développées. Il y a des moments où je me suis surprise à dire « ah ouais ???? t’es comme ça toi !!!! mais nonnnnnn !! ». Donc voilà, tout cela pour dire que j’ai été surprise à de nombreuses reprises, les retournements de situation sont plutôt bien menés. Je n’aime pas trop la fin mais bon, cela pouvait difficilement se terminer autrement. Les chara-design est sympa (sans être ultra foufou non plus), et les « effets spéciaux » intéressants. Et puis, encore une fois, c’est mon compositeur chouchou qui a fait la musique. Grosse valeur ajoutée. Il a également l’habitude de travailler avec Mika Kobayashi qui est une excellente chanteuse. Bref, je suis fan ! Sawano Hiroyuki, mon héros !

Sword Art OnlineReki Kawahara (2009)

L’histoire se déroule en 2022 suite à la sortie d’un jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs en réalité virtuelle (WRMMORPG pour les geekettes, petit exemple de l’équivalent aujourd’hui, sans la réalité virtuelle : World of Warcraft, si ça vous parle) : Sword Art Online. On y joue avec ce qu’on appelle le NerveGear, un casque de réalité virtuelle qui stimule les cinq sens de l’utilisateur et qui permet aux joueurs de contrôler leur personnage dans le jeu avec leurs esprits, comme s’ils étaient en train de vivre l’action dans la réalité.
Le jour de sa sortie, plus de 10 000 joueurs se connectent au jeu et finissent par découvrir avec horreur qu’ils ne peuvent plus se déconnecter. Pour pouvoir sortir du jeu, ils vont devoir le terminer en vainquant le boss final du 100ème palier. Seulement voilà, s’ils meurent dans le jeu, ils meurent également dans la vie réelle… On suit dès lors les tribulations de Kirito, Asuna et leurs compagnons dans la quête de leur liberté.

J’étais absolument ravie quand cet animé est sorti car l’idée du MMORPG, sans même savoir que les personnages allaient rester coincés dans le jeu, ça me bottait déjà. Car oui, je suis joueuse moi-même (WoW, toussa toussa). C’était d’ailleurs un bon plus de déjà connaître tous les termes employés par les héros : MMORPG, game play, stuff, skin, pnj, mj, pk, quête, skill… Après, vous comprendrez aussi si vous ne connaissez pas le milieu, mais c’est quand même un plus. Le fait que les personnages puissent mourir dans la vraie vie ajoute une tension qui est présente tout au long de l’animé (c’est d’ailleurs ce qui manque à la suite qui est sortie tout récemment et que j’ai trouvée nulle à ch…). SAO est un animé fantasy, science-fiction, romance et action. Oui, excusez-moi du peu ! Le côté romantique et sentimental est beaucoup plus présent ici que dans les deux précédents. Il est aussi plus kitsch, plus du genre mignon, plus pour les nanas quoi, mais sans que cela soit gnangnan (mon frère a adoré). J’ai pas mal de fois versé ma larme. Qui dit fantasy et MMORPG dit forcément pouvoirs, combats, épique ! On est plutôt servis à ce niveau. Le chara design est chouette (les filles sont jolies les mecs !). La musique est sympa. Kajiura Yuki a fait un beau travail de composition (j’ai écouté l’OST dans ma voiture pendant des mois en me faisant des films et tout haha). Je la connaissais de l’animé Mai Hime qui est top aussi. Elle met bien dans l’ambiance. C’est un animé que j’ai énormément apprécié.

Aquarion EvolMari Okada (2012)

L’histoire se déroule douze mille ans après la dernière guerre contre les anges (oui dans ce monde là les anges sont méchants, enfin certains en tout cas). Mais il semble que ces ennemis de l’humanité remettent cela en envoyant des Adductors (des machines) kidnapper un grand nombre d’humains, et semer la destruction sur leur passage. Des unités d’Aquaria (des machines pilotées par des humains un peu à la Evangelion ou Vandread) sont envoyées pour venir à bout des Adductors sans beaucoup de succès. C’est ce moment que choisit Amata, un garçon avec un pouvoir étrange, pour rencontrer Mikono, une fille qu’il a l’impression de connaître sans savoir d’où. Y aurait-il un lien entre ces deux-là et les légendaires Apollon et Sylvie qui se sont aimés 12000 ans plus tôt ? Comment vont-ils venir à bout de la menace qui pèse sur la Terre ?

Alors, vous devez savoir que cet animé est la suite de Sousei no Aquarion, série produite en 2005 (et ça se sent) que je n’avais pas appréciée plus que cela. Je n’avais pas aimé le chara design que je trouvais trop grossier (bien qu’il soit considéré comme différenciant cet animé du commun des séries de l’époque), l’histoire trop répétitive. Au final, je l’ai bien avancé mais je n’ai pas eu le courage de regarder jusqu’au bout. Aquarion Evol (encore un animé mécha, zut !) est bien plus sympathique du point de vue du dessin (ces messieurs sont carrément beaux gosses ! et les nanas pas mal non plus). Chaque personnage est exploré, il y a de l’action, du suspense, on rit (il y a des gros comiques dans cette série), on pleure (punaise mais pourquoi t’es mort toi ??). L’histoire d’amour est très belle. C’est parfois bien kitsch, mais bon c’est divertissant quoi… Je me suis enfilée tous les épisodes d’affilée. Le compositeur Yoko Kanno est très bon. Il a également composé la musique de Sousei no Aquarion. Il s’agit d’un style qui se veut sombre, mélancolique, dissonant parfois. Aquarion Evol se mange comme des petits pains !

 

Voilà les filles ! J’espère que ces animés vous feront envie !

Et vous ? Quels sont vos animés favoris ? Quels styles préférez-vous ?

Sources Wallpaper :
The Phantom Team
Mangas Forever
Zero Chan
Full Hd Wp
Wallpaper Vortex
Elbakin
Hebus

Signature
néejolie

Publicités

10 réflexions sur “4 animés japonais à ne louper sous aucun prétexte !

  1. Je note tes animés !!!
    Il est top ton article ! Moi personnellement j’ai pas besoin du tout de romance (il n’y en a pas tellement dans ceux que je t’ai cité sur Twitter, notamment Claymore, un peu mais pas beaucoup).
    Le/s genre/s que tu nous as sélectionnés sont vraiment ceux que je préfère, l’héroique, fantasy.

    Dans la même veine tu sais que j’aime déjà Blood +, Claymore donc mais aussi D Gray Man par exemple.

    Et puis des héros BG ça je dis oui :p Niahahahhaa !

    xx

    J'aime

  2. Je regarde pas beaucoup d’animé mais j’adore Death Note, je l’ai vu plusieurs fois, j’ai lu les manga et vu les films (au secours par contre !! même si les acteurs sont plutot pas mal (a)) et les Full Metal Alchemist où les personnages sont vraiment attachant. Sinon quand j’étais plus jeune j’étais une fan de Nana ! xD J’avais commencé à regarder One Piece mais ça m’a lassé et GTO que j’ai détesté par contre mais je pense que c’parce que j’étais trop jeune, je vais retenté du coup :p

    En tout cas j’en connais aucun que tu nous présente :p

    J'aime

    • J’ai beaucoup aimé Death Note en animés aussi (de manière générale les manga c’est pas mon truc ^^ je préfère la vidéo) à part la fin (je trouve qu’ils auraient dû s’arrêter à la mort d’un certain personnage… :)). Pas vu les autres même si j’en ai entendu parlé.

      J'aime

  3. Coucou ma belle !
    Moi qui me replonge dernièrement dans les mangas et anime, tu me donne bien envie avec tout ça 🙂 Notamment Sword At Online, car mon frangin m’en a parlé et il aime beaucoup aussi.
    En tout cas merci pour tes recommandations, si un jour je ne sais plus quoi regarder, je reviendrais vers toi 😀
    Bisous bisous

    J'aime

    • Hello ma jolie 😊
      Dans le même genre que SAO j’ai vu Danmachi il y a quelques jours qui est limite mieux sur certains points (moins long, moins kitchounet). N’hésites pas à le conseiller à ton frère. S’il a aimé SAO il ne pourra qu’apprécier 😊
      Gros bisous ! 💙

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s