Les mignonneries du mois #2

migonneries_juin_le_plessis_trévise_titre

Les mignonneries du mois #2

On se retrouve pour un nouvel article « Les mignonneries du mois », sous un format différent par rapport au premier de la série que je vous avais proposé le mois dernier. En effet, pour cette édition, j’ai décidé de me concentrer sur un seul thème, et je ne parlerai pas de mes trouvailles et coups de cœur internet. Vous le savez peut-être, j’ai posé mes valises chez Monsieur Choup au mois de janvier, mais je venais déjà chez lui tous les week-end depuis mai 2015, quand il a emménagé dans notre appart actuel. J’ai donc peu à peu découvert mon nouveau chez moi : Le Plessis Trévise. C’est justement le sujet du billet d’aujourd’hui. J’avais envie de vous faire découvrir l’endroit, la ville, où je vis, et une facette en particulier.

Nous avons la chance d’habiter dans une ville qui allie le côté pratique des commerces, qui sont nombreux et très accessibles, et le côté agréable de la campagne (n’en déplaise à Monsieur Choup, Le Plessis, c’est la brousse !). C’est uniquement à son aspect « nature » que j’avais envie de m’attacher ici. Je ne pense pas que les grandes surfaces, les fast food et les magasins vous intéressent plus que cela. J’ai toutes les commodités à ma portée à quoi ? Dix minutes de voiture de chez moi ? Grand maximum !

Très honnêtement, je m’en serais sûrement arrêtée à là si Fox n’avait pas débarqué dans notre quotidien. Je n’avais jamais pris le temps de sortir à pieds pour explorer les alentours de notre quartier. Et puis, mon homme n’est pas franchement du genre à sortir juste pour se balader (à part pendant les vacances, et encore !). Depuis six mois que je venais chaque semaine chez lui, je ne savais même pas qu’il y avait un accès à la forêt à cinq minutes de notre grille. Fox m’a donc fait découvrir davantage en quelques jours que Monsieur Choup en plusieurs mois (le coquin !). Et puis c’est surtout quand notre petit renard s’est retrouvé avec sa collerette (vous avez suivi les aventures sur Twitter) et que nous avons dû abandonner la forêt pour la ville que j’ai eu l’occasion de voir tout un tas de jolies choses dans les quartiers environnants.

Pour commencer, à deux rues de chez nous, on arrive directement les pieds au champ d’un côté, et dans la forêt de l’autre. On profite aussi de la ferme à proximité (avec les petites odeurs de foin qui vont bien lorsqu’il commence à faire un peu chaud).

migonneries_juin_le_plessis_trévise_01 migonneries_juin_le_plessis_trévise_03 migonneries_juin_le_plessis_trévise_04 migonneries_juin_le_plessis_trévise_07

Qui dit ferme, dit forcément vache. La première fois, ça m’a fait un peu drôle. Je crois que je n’en avais pas vu de si près depuis que j’étais gamine. C’est quand même plutôt énorme comme animal (je parle de la taille là). Surtout les yeux. Et puis, elles ont la manie de vous fixer quand vous passez. Je crois que je comprends enfin d’où sort l’expression « comme une vache qui regarde passer un train ». Fox n’apprécie pas plus que ça. Au début, il était même terrifié, limite fou. Et puis, comme pour tout, il s’y est fait. Mais c’est toujours un peu drôle de se pointer à côté et de le voir flipper (#sadique ? non ! pas moi, jamais !).

migonneries_juin_le_plessis_trévise_09 migonneries_juin_le_plessis_trévise_10 migonneries_juin_le_plessis_trévise_11 migonneries_juin_le_plessis_trévise_12

Côté forêt, on a exploré un nouveau petit coin et je suis tombée sur une espèce de manoir (j’ai fait ma voyeuse, de derrière la grille on peut l’apercevoir, mais comme il y avait du monde, je n’ai pas poussé jusqu’à la grille). Le style est plutôt récent et tranche complètement avec les murs d’enceinte Mon homme n’a pas su me dire ce que c’était et je n’ai pas trouvé moi-même. Peut-être le domaine d’un particulier. Il y a beaucoup de demeures impressionnantes au Plessis. Toujours est-il que je suis tombée amoureuse des vieilles pierres et du portail ouvragé. Je suis revenue exprès pour prendre les photos.

migonneries_juin_le_plessis_trévise_21 migonneries_juin_le_plessis_trévise_22 migonneries_juin_le_plessis_trévise_25 migonneries_juin_le_plessis_trévise_26

Outre le manoir, les champs et la forêt, la ville regorge d’espaces verts, d’allées piétonnes, et surtout de fleurs. C’est vraiment un régal pour se promener ou prendre des photos. L’oeil est sans arrêt attiré de droite et de gauche.

migonneries_juin_le_plessis_trévise_15 migonneries_juin_le_plessis_trévise_05 migonneries_juin_le_plessis_trévise_08 migonneries_juin_le_plessis_trévise_13 migonneries_juin_le_plessis_trévise_14 migonneries_juin_le_plessis_trévise_20 migonneries_juin_le_plessis_trévise_16 migonneries_juin_le_plessis_trévise_24

On est amenés à trouver des places un peu insolite, avec des décors étouffés de verdure. On est vraiment à cent lieues de s’imaginer qu’on puisse trouver un fast food en prenant la voiture cinq minutes pas vrai ?

migonneries_juin_le_plessis_trévise_23 migonneries_juin_le_plessis_trévise_27 migonneries_juin_le_plessis_trévise_28 migonneries_juin_le_plessis_trévise_29 migonneries_juin_le_plessis_trévise_30

Bien qu’il y ait des quartiers très différents en ville, on trouve de très belles maisons, meulières ou non, mais qui vous font vous dire « punaise… dans vingt ans peut-être que… ». J’avoue que ça met parfois un peu le vague à l’âme. Et on rêve beaucoup surtout.

migonneries_juin_le_plessis_trévise_32 migonneries_juin_le_plessis_trévise_39 migonneries_juin_le_plessis_trévise_36 migonneries_juin_le_plessis_trévise_38 migonneries_juin_le_plessis_trévise_34 migonneries_juin_le_plessis_trévise_37

Et puis, je crois que ce qui me surprend à chaque fois c’est de voir le nombre d’animaux que l’on peut croiser dans cette ville. Peut-être que c’est le cas ailleurs aussi mais que, comme je ne sortais quasiment jamais (seule j’entends, à part sur Paris, au boulot, ou en courses, bref, vous avez compris) je ne m’en rendais pas compte. Toujours est-il qu’on ne fait pas cent mètres ici sans croiser le chemin d’un compagnon à quatre pattes. En même temps, il faut dire que le cadre est juste génial pour eux. On les comprend !

migonneries_juin_le_plessis_trévise_35 migonneries_juin_le_plessis_trévise_17 migonneries_juin_le_plessis_trévise_19 migonneries_juin_le_plessis_trévise_18

Je sais que je profite d’autant plus de tout ça que nous comptons déménager dès que possible pour quelque chose de plus grand, et de plus proche de Paris pour que Monsieur Choup ne soit pas trop loin de son boulot. C’est vrai qu’il est vraiment difficile de trouver un coin qui réunissent les avantages de la ville, les espaces verts, et la proximité des transports. J’appréhende car je me plais ici. J’espère vous avoir donner envie de me rendre une petite visite pour profiter de l’endroit ;).


Connaissiez-vous Le Plessis Trévise ?

Préférez-vous vivre dans une grande ville ou plus près de la nature ?

Signature

Publicités

12 réflexions sur “Les mignonneries du mois #2

  1. Sympa! Je ne connaissais pas cette ville, c’est joli en tout cas! Moi je suis les deux ville et campagne, j’ai vécu en ville et le calme de la campagne me manquait, maintenant que je suis de retour à la campagne, la ville et tout ce qui va avec me manque ^^ bisous

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas ce petit coin de France, mais tu m’as fait promener avec toi, et c’était très reposant.
    Tu as un vrai talent de photographe de nature, dis-moi.
    Merci pour la balade !
    Des bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s