Mes trois lectures du moment : entre érotisme, intrigues policières et grands classiques anglais…

C’est un fait, depuis que j’ai ma liseuse, je dévore littéralement. Je pense que je n’ai jamais autant lu en si peu de temps avec les formats papier. Il faut dire que c’est carrément plus pratique dans les transports, alors étrangement, je lis davantage que lorsque je devais me trimbaler mes bouquins. Et comme j’y passe une paire d’heures, ça donne matière à bouquiner. Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mes trois lectures du moment. Et oui, ce qui a changé aussi depuis que j’ai une liseuse, c’est que je lis plusieurs livres en même temps, ce qui n’était pas le cas auparavant. Elle a l’avantage de me permettre de mixer les styles, même si actuellement je suis à fond dans les romances et l’érotisme. Ne me demandez pas pourquoi ! #lesmystèresdelalecture. Pour en revenir à nos moutons, j’ai sélectionné pour vous une œuvre que je n’ai pas encore finie et deux autres que je viens de terminer : Tess d’Urberville, Encore ! et Parfum de meurtre et faux semblants.

Je pense qu’une bonne partie des adeptes de la littérature classique ont dû entendre parler de ce livre et de cet auteur. J’avoue très volontiers que je l’ai connu d’une manière un peu détournée (c’est l’oeuvre favorite d’Ana dans Cinquante nuances de Grey, ahem…), mais il n’est jamais trop tard pour s’y mettre ;).

Tess d’Urberville de Thomas Hardy nous plonge en Angleterre auprès de Tess, une toute jeune femme innocente issue d’une famille de paysans sans éducation, les Durbeyfield. On découvre bien vite que cette famille est en fait rattachée à une noble lignée presque éteinte : les d’Urberville. Placée au sein de leur famille pour s’occuper de leurs oiseaux, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d’Urberville. Un bébé naît de cette union puis meurt peu de temps après, alors qu’il est encore au berceau. Tess, qui d’abord cachera cette liaison hors du mariage, décidera finalement de ne plus la dissimuler. Terrible erreur dans cette société anglaise du XIXème siècle qui n’aura de cesse de lui faire payer cette honteuse conduite.

Ma note : 2/5. J’avoue que j’attendais beaucoup de ce livre et que j’ai finalement été un peu déçue. Très honnêtement, je ne sais pas si je le terminerai. Je n’y ai pas touché depuis un petit bout de temps. Si l’héroïne est attachante au début, elle m’a vite agacée car beaucoup trop torturée à mon goût. Trop de questions, trop de blabla. Je me suis retrouvée à avancer dans les pages pour savoir la suite car l’oeuvre est quand même prenante et il y a des détails qu’on souhaite connaître, mais bon, rien de très foufou au final. Bon ok, j’avoue tout. J’ai lu la fin. Je sais, c’est mal. Et c’est peut-être pour ça que je n’ai plus très envie de lire ce qu’il y a entre les deux. Je me suis dit « what ? tout ça pour ça ?! ». Du coup, je me tâte, pas très enthousiasmant, vous imaginez. Par contre, Hardy décrit très bien la société de l’époque, sa critique en est pertinente, et c’est très intéressant d’avoir une vision de la vie des paysans et de la bourgeoisie de cette période. Il m’a fait aimer leur simplicité, leur quotidien et leur optimisme naturel (du moins, ceux des personnages !).  Je suis donc mitigée pour le moment. Mais bon, le monsieur a tout de même une belle plume. A vous de voir !

Encore ! de Lucy K. Jones, ou ma dernière petite excentricité du moment en matière de lecture (bon, en fait j’ai commencé mon délire « littérature érotique avec Emma green et son faux journal d’une vraie romantique ». Mais je vous garde cet avis pour plus tard). Je vais peut-être me faire huer en disant cela mais pour moi, ce type de bouquin c’est en quelque sorte le romantisme à la sauce moderne. Du moins, quand ils sont bien écrits… On y trouve souvent tous les ingrédients d’une bonne romance :  la rencontre, les débuts difficiles (vous savez, ce côté je t’aime moi non plus), apprendre à connaître l’autre, le passage au statut « couple », son développement, une fin heureuse (ou pas !). Et puis, il y a aussi une intrigue annexe pour épicer un peu tout ça, car de nos jours sinon, on s’ennuie ferme. Encore ! réunit-il ces critères ? En bonne partie !

Mia est une jeune femme qui anime une émission de radio courrier du coeur sur Seattle. Elle a fait des études de psychologie et est en pleine rédaction de son premier roman, une romance bien sûr. Elle se remet à peine d’une relation difficile lorsqu’elle rencontre Harry Bannister, un milliardaire très pragmatique élu récemment « L’homme de l’année ». On suit alors leur amour naissant sur fond d’un secret de famille, autour du mystérieux décès de ses parents bien des années plutôt, qui va très vite rattraper Harry et son entourage…

Ma note : 3/5. Pour moi, une romance érotique est réussie lorsqu’elle allie tous les points que j’ai cités plus haut, plus une héroïne qui en a un peu dans le cerveau et qui a une passion qui s’accorde un minimum avec les miennes. J’ai moi-même fait des études en psychologie, comme Mia. Elle aime les bouquins, l’écriture, c’est une grande romantique. Elle a tout pour me plaire ;). Les personnages sont attachants dans l’ensemble. Le livre aborde aussi brièvement le handicap avec la personne du frère de Harry, qui se déplace en fauteuil roulant. C’est intéressant. L’intrigue secondaire n’est peut-être pas assez développée à mon goût, mais ça passe ! Par contre, la fin est tellement précipitée et bâclée que cela m’empêche de mettre une note plus élevée. Quel dommage ! Je vous conseille quand même Encore ! C’est un bon divertissement pour les vacances.

Les romans policiers font sans conteste partie de mes styles préférés (avec la fantasy et les romances). Je ne lis pas forcément les auteurs les plus connus mais j’apprécie un bon polar de temps en temps. Récemment, je me suis téléchargée toute la série des Sherlock Holmes. J’avais très envie de parcourir cette oeuvre d’Arthur Conan Doyle. Je vous en dirai des nouvelles.

Parfum de meurtre et faux semblants de Ash (auteur inconnu au bataillon !) nous place au centre de deux intrigues parallèles. L’une à Strasbourg, auprès de l’inspecteur Hitachi, aux prises avec une étrange histoire de suicide et de parfum de luxe, l’autre avec Sofian Zimler, chef d’entreprise et son assistante Miss Thane, embourbés dans une affaire de meurtre et de trafic de drogue. Et si les deux affaires étaient finalement liées ? 

Ma note : 2/5. Je dois avouer qu’ici encore je suis assez mitigée. Ce livre a une plutôt bonne intrigue. Le fait que deux histoires se croisent puis se rejoignent est intéressant. Les personnages sont assez bien construits et développés. L’auteur traite par ailleurs de l’homosexualité et casse un peu les codes. Très bien ! Par contre, on s’y perd parfois un peu. Les dialogues pendant les scènes d’action sont beaucoup trop longs par moments, ce qui fait que le récit peut manquer de réalisme. Un peu déçue par la toute fin aussi. J’aurais aimé un autre développement, mais cela reste correct. Autre point qui a peut-être joué aussi : c’était un livre gratuit sur Kobo. Du coup, comme cela peut être le cas à l’occasion, il y avait des fautes d’orthographe et de ponctuation, ce qui a rendu ma lecture un peu plus compliquée. Bref, ce livre me laisse mi-figue, mi-raisin. Le point que j’ai vraiment apprécié par contre, c’est toutes les références faites au Japon et à la culture japonaise (j’adore ce pays). A découvrir de ce point de vue, même s’il reste sous-traité car ce n’est pas le sujet ;).

Petit bilan les amis ! Vous l’aurez compris, je suis assez mitigée sur mes dernières lectures. Je rêve de bouquins qui vont me « mettre les poils », comme on dit chez moi. Ces trois livres ont été plutôt divertissants mais m’ont au final déçue sur pas mal de points, si bien que je ne vous les recommande pas vraiment. J’hésite encore à entamer une autre oeuvre en même temps que les Sherlock Holmes, histoire de diversifier un peu. J’irai peut-être piocher du côté de Jane Austen, car par contre, j’ai adoré Orgueil et préjugés ;). Dîtes-moi en commentaires si vous voulez que je vous en parle :). En attendant, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !

Et vous ? Avez-vous lu ces romans ?
Quels sont vos lectures du moment ?

Image de Une :
Pixabay

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Mes trois lectures du moment : entre érotisme, intrigues policières et grands classiques anglais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s