Comment débuter un Bullet Journal ? Mes astuces de débutante !

Bullet Journal. C’est Ryder Carroll, un graphiste new-yorkais, qui est à l’origine du concept. On retrouve ces deux petits mots de plus en plus souvent ces derniers mois, que ce soit sur la blogo, youtube, chez les amis, ou même au boulot. Le Bujo est sur toutes les lèvres, mais qu’est-ce que c’est que cette bête ? C’est tout simple ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un carnet personnalisé par vos soins qui va vous permettre d’organiser votre quotidien dans ses moindres détails, à l’échelle annuelle, mensuelle et hebdomadaire.

Les plus flemmards d’entre nous chercherons peut-être des bujos pré-préparés (pages numérotées, design pré-imprimé), mais la plupart du temps il faudra tout faire vous-même ! Et c’est d’ailleurs le principe puisque, comme je vous le disais, il s’agit d’un carnet personnalisé, sur mesure, adapté à votre fonctionnement, car c’est vous qui allez le préparer.

Comment cela fonctionne ? Je vous donne les grandes lignes pour vous y retrouver ;). Vous allez voir, il y a pas mal de choses à prendre en compte, mais le système est plutôt simple en soi.

L’index

Lorsque vous débutez votre bujo, vous vous retrouvez face à un carnet vierge qu’il va falloir agrémenter. Commencez déjà par numéroter toutes vos pages (ou une bonne partie, suffisamment pour un mois). C’est fastidieux mais cela a toute son importance. Vous allez ainsi pouvoir créer votre sommaire : l’index de votre bullet journal. Ce sera votre première page (ou deuxième, si vous souhaitez décorer la première page, je ne l’ai pas fait pour ma part). Vous y reporterez chaque page de votre bujo afin de pouvoir naviguer dedans plus facilement. Laissez 4 – 5 pages blanches derrière être larges sur votre sommaire. En fonction du nombre de pages de votre carnet, il pourra être assez long.

Les clés

Les clés ou keys, tout aussi importantes que l’index, elles vont vous permettre de codifier votre bullet journal pour aller plus vite. Ce sont celles qu’il vous faut absolument personnaliser. Il faut que cela vous vienne naturellement. Si vous galérez à vous rappeler quel code vous avez utilisé pour telle ou telle tâche, c’est que cela ne vous convient pas. Pour ma part, j’ai à la fois choisi des symboles et des couleurs. Pour l’instant, cela fonctionne. J’adapterai à l’usage.

Pour la suite, c’est plus libre, notamment sur la présentation. Vous aurez besoin d’un calendrier annuel, mensuel, hebdomadaire.

Le calendrier annuel

Le calendrier annuel permet d’avoir une vision d’ensemble de l’année en cours : les week-end, les jours fériés, les vacances, les événements que vous connaissez à l’avance, les anniversaires etc. Personnellement, je ne pense pas beaucoup m’en servir car la version que j’ai faite ne me permet pas de noter beaucoup de choses. Tout dépendra de comment vous allez personnaliser la vôtre. J’ai choisi un design plutôt épuré pour débuter. Ce n’est pas toujours très régulier (et je suis nulle en dessin) mais, avec la pratique, je ferai sans doute quelque chose de plus décoré pour les années à venir, si je l’utilise toujours.

Le calendrier mensuel

Là, on entre dans le vif du sujet car vous allez passer du calendrier annuel au calendrier mensuel, un peu plus précis que le précédent. Vous allez pouvoir détailler les tâches principales du mois en cours. Une fois encore, à vous de choisir votre présentation. Pour ma part, sur une page, j’ai représenté mes trackers sur la gauche (je vous en parle juste après), et sur la droite, j’ai utilisé une ligne pour chaque jour du mois en y notant les principaux événements à venir. Je m’en sers surtout pour les sorties, rendez-vous et anniversaires. Pour le reste, je me réfère directement au calendrier hebdomadaire.

Les trackers

Il s’agit en quelque sorte de tableaux de suivi sur des thématiques particulières. Imaginons que je crée un tracker sommeil. Chaque fois que je ferai une bonne nuit, je colorierai la case du jour correspondant. Cela me donnera ensuite une vision globale de la qualité de mon sommeil sur le mois. J’ai volontairement créé des trackers sur des choses que je ne fais pas forcément systématiquement. Cela me permet aussi d’y penser ou de me booster pour les faire. C’est un bon moyen de se motiver. J’en ai préparé pour ma vie de tous les jours (sommeil, boire de l’eau, faire le ménage, brosser fox…), pour prendre davantage soin de moi (faire des gommages, des soins capillaires, hydrater ma peau) et aussi pour le blog (publier sur mes réseaux, publier mes articles, répondre aux commentaires, lire et commenter les blogs des copines). Vous savez, ce sont ces choses que vous devez faire mais que vous vous rendez compte que vous avez oubliées à la fin de la semaine, et la suivante, et ainsi de suite. Bref, vous voyez de quoi je parle ;).

Le calendrier hebdomadaire

Très pratique puisque là vous allez vraiment détailler pour chaque jour les tâches que vous avez à faire. C’est là que je reporte les jours où je dois faire le ménage, mettre le linge à laver, descendre les poubelles, publier tel article, voir telle personne. En clair, je détaille tout pour ne rien oublier. C’est sans doute la partie que j’utilise le plus. En plus de décliner le contenu de votre journée, il ne faut pas oublier de checker ou reporter ce que vous avez eu le temps de faire ou pas. Il faut que cela reste à jour, sinon cela perdra de son intérêt au niveau organisationnel. Sur chaque double page (en haut à gauche), je réserve un petit espace pour la vision miniature du mois, comme sur le calendrier annuel, où je mets en couleur la semaine concernée.

Je personnalise également la page de gauche, histoire que ce soit un peu plus joli. Je vous indiquerai quel matériel vous pouvez utiliser si comme moi vous êtes une buse en dessin. C’est toujours très simple, mais je trouve ça plutôt efficace.

Les collections

Dernière partie de mes sections mensuelles : les collections. Elles viennent juste après mon calendrier hebdomadaire. En gros, j’y reporte les entrées récurrentes que je suis tous les mois. Vous pourrez y mettre les séries ou les films que vous voulez regarder ou aller voir au cinéma, les livres que vous voulez lire, les sorties à prévoir, les recettes que vous souhaitez tester etc. Cela dépend des activités de chacun.

J’y ai également réservé une page pour mes idées d’articles sur le blog, ainsi que pour mes dépenses mensuelles.

Et voilà ! Pour l’instant, c’est tout ce que je mettrai dans mon bujo. Mais si vous vous renseignez un peu sur le net, vous trouverez plein d’autres choses à y ajouter (trackers mood, météo notamment).

Le matériel

Parlons des choses qui fâchent : le matériel. Pourquoi qui fâchent ? Parce que mon « kit » de démarrage m’a coûté près de 70 euros (carnet compris). Après, vous n’êtes pas obligés d’acheter les mêmes choses que moi, mais comme je n’avais aucun matos, j’ai dû tout me procurer en même temps.
Le carnet que j’ai acheté est un Dingbats en format A5 avec des pages à points, détachables, non numérotées, sans index. Il existe évidemment des carnets sans points ou à lignes, mais je trouve que les choisir à points permet de mieux se débrouiller pour tout ce qui est calendrier, tracés, ou même dessins. Celui-ci est pas mal. On peut colorier au feutre dessus sans que cela traverse le papier, par contre, il n’est pas parfaitement opaque.
J’ai également acheté des feutres de couleur qui permettre de dessiner ET écrire. Ils sont franchement top. Ils sont en promo en ce moment chez Cultura (vous sentez la nana dégoûtée qui les a payés plein pot ?).
Et, comme je vous le répète depuis le début, je suis une bille en dessin, je me suis procurée tout le matériel en stickers, tampons et masking tape pour décorer mon bujo comme il se doit. Selon les planches, comptez entre 2 et 15 euros. J’ai aussi pris un compas et un rapporteur au cas où je me sentirai l’âme de faire des mandalas, mais pour l’instant, c’est pas gagné (#noobinside #epicfail #vousnevoulezpasvoirça).

Le mot de la fin

Voilà mes chats ! J’avais beaucoup de choses à vous dire sur la manière dont je me suis lancée dans cette nouvelle aventure. J’espère sincèrement continuer sur ma lancée et tenir ce petit carnet très longtemps, car cela m’aide vraiment à m’organiser au quotidien. Je ne manquerai pas de vous dire si je lâche l’affaire ou si je commence à m’essouffler, mais ce sera pour une prochaine fois (ou pas !). Je pense vous avoir donné toutes les informations pour débuter comme moi un bullet journal. Si vous avez des questions n’hésitez pas ! De même, si vous avez envie de me voir ouvrir une catégorie spéciale Bujo sur le blog, manifestez-vous dans les commentaires, ce sera avec plaisir :).

Et vous ? Connaissiez-vous le Bullet Journal ?
En tenez-vous un ?
Cela vous fait-il envie ?

Publicités

32 réflexions sur “Comment débuter un Bullet Journal ? Mes astuces de débutante !

  1. Pingback: Tenir un Bullet Journal, est-ce si utile que ça ? | Choup'N'Beauty

  2. Impressionnant! J’ai également un, même deux, bullets journals. L’un pour le privé, et l’autre pour le pro. Mais les miens ne sont pas aussi perfectionnés que le tien. C’est de l’organisation pure, sans trop de déco. Après, ce qui est bien, justement, c’est que l’on peut personnaliser!

    J'aime

    • Merci Morgane 🙂 ça me fait plaisir, c’est du boulot tout ça ! Deux bujo, wow, je suis impressionnée aussi du coup. Je galère déjà avec un… xD Mais un bujo pour le pro ne me servirait pas pour mon travail. Je pourrais en avoir un juste pour le blog mais je pense que j’aurais du mal à le remplir ^^. Peut-être pas assez de truc à y noter haha !
      A bientôt !

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Mes petits projets pour cet été | Choup'N'Beauty

  4. Pingback: Petit aperçu de l’Eté des Entrepreneuses 2017 ! | Choup'N'Beauty

  5. Coucou ma belle. C’est un plaisir de vous retrouver toutes après mon hibernation de quelques mois. Au fond de ma grotte, j’avais vaguement entendu parler de ce concept et je suis ravie de l’avoir découvert grâce à toi. Le tien est superbe ! Je me sens un peu moins bête du coup sur les bullet journaux. Gros bisous.

    J'aime

  6. Tes pages sont super jolies !!! Je me suis aussi lancée dans le BuJo en 2016, mais le mien est beaucoup moins soigné ! Ce qui m’aide vraiment, c’est la TO DI LIST que je mets à jour chaque début de mois, et qui me permet de me MOTIVER à faire toutes les tâches administratives qui traînent… même ta typologie est trop mignonne, c’est avec des tampons aussi ? ou fait main ? (si la réponse est « fait main », je te prie d’arrêter de te sous-estimer et de croire en tes talents d’artiste ^^)

    J'aime

  7. Coucouuuu ! Olalala je reste admirative devant toutes les détentrices de Bujo 🙂
    ça m’arrive de faire des listes et parfois des listes de listes mais plutôt à la va vite sur un carnet qui traîne (et encore je me fais violence car jusque-là j’accumulais les carnets sans oser écrire dessus XD)
    En tout cas il est très joli je trouve ! !
    Bisous 😀

    J'aime

  8. Coucou Aurore,
    J’ai également débuté un BUJO en Mai, par contre je suis plutôt de l’école « bujo épuré ». Pas de dessins, pas de chichis avec les couleurs et les tape… J’estime qu’un BUJO doit justement nous faire gagner du temps plutôt que d’en perdre haha 🙂
    Mais c’est surement parce que je suis pas créative du tout !
    En tout cas, je trouve ton article bien rédigé et clair !
    Belle journée,
    Joy du blog Slow-Joy

    J'aime

    • Coucou Joy,
      C’est sûr qu’un bujo doit faire gagner du temps. Après je comprends que décorer ton bujo ne fasse pas partie de tes priorités si le côté créatif n’est pas trop ta tasse de thé. Perso c’est l’une des choses qui m’a attirée direct 😂. Comme quoi !
      Merci pour tes gentils compliments.
      Bisous !

      Aimé par 1 personne

  9. Coucou 🙂
    Je ne me suis pas lancée, pas encore mais j’y compte bien. J’ai regardé pas mal d’article et je suis des comptes insta. Pour l’instant ça m’a permis d’avoir ne idée sur la façon dont j’avais envie de l’aménager, de m’organiser et les pages qui me semblaient importantes ou non. Niveau feutres je n’aurais pas besoin de faire des achats j’ai ce qu’il faut. J’ai toujours aimé le dessin, donc tout ce qui touche aux carnets, feutres, stylo, pinceaux … j’ai ce qu’il faut. Je pense que je me prendrais un carnet Leuchtturm1917, les pages sont déjà numérotées c’est plus pratique et ils ont l’air très bien fait. Actuellement j’utilise un agenda journalier Mr wonderful. Je le trouve super sympa et j’aime beaucoup le design. Cependant il y a certaines pages qui manquent et qui me seraient utiles. C’est pourquoi quand il sera terminé je pense commencer un bullet journal. J’ai commencé à appliquer le système des taches quotidiennes pour m’habituer un petit peu.
    Bisous

    J'aime

    • Coucou !
      J’avais justement hésité avec le carnet dont tu parles et je crois me souvenir que si je ne l’ai pas pris c’est parce qu’il était un peu plus cher que celui que j’ai choisi là. Mais il avait l’air top et c’est sûr que des pages déjà numérotées ce n’est pas négligeables 😉. Je te souhaite plein de plaisir dans ta future aventure bujo !
      Bisous

      J'aime

  10. Je suis fan de tous les outils de papeterie et des carnets en tout genre. Malheureusement par manque de temps et par facilité, j’utilise beaucoup plus les outils numériques. Prochain objectif, tenter le carnet de voyage…on verra si je m’y tiens. Merci pour ton article 🙂

    J'aime

  11. Hello Aurore !
    Bravo pour cette organisation 🙂 Perso, j’utilise un grand cahier et je liste les choses à faire par jour. J’utilise aussi les notes du PC que j’affiche sur mon bureau. En tout cas, merci beaucoup pour tes idées !
    Bises, à bientôt 🙂
    Veronika

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s