Compositions des cosmétiques ? Comment s’y retrouver ?

composition_produits

Vous n’avez pas pu louper les quelques changements qui s’opèrent doucement mais sûrement dans les produits que j’utilise au quotidien. Même si j’ai un peu de mal à intégrer la cosmétique naturelle au niveau du maquillage (mes palettes !!), côté soins, elle commence à franchement s’installer dans ma salle de bain. Ma routine capillaire est désormais exclusivement naturelle et bio. De même que mes soins pour le visage et pour le corps. Je n’utilise plus aucun cosmétique avec des silicones, des sulfates, du paraben et leurs dérivés.

Avant d’avancer dans le sujet qui nous intéresse ici, je tiens juste à signaler que ce billet a pour but d’informer mes lectrices et non de les condamner (sinon je n’aurais plus qu’à me flageller moi-même, vous verrez pourquoi plus bas). Je souhaite juste vous donner quelques clés pour identifier quels sont les produits potentiellement dangereux pour vous et / ou notre environnement. A cet effet, je vous donnerai toutes les bases à connaître pour vous en sortir dans la lecture des compositions et compagnie.
Pour le reste, vous et moi utilisons ce que nous voulons, comme nous le voulons. Loin de moi l’idée de dire « Ahhh c’est mal ! Tu appliques ci ou ça ! Bouh ! Tu seras fouettée ». Si nous sommes d’accord sur ce point, poursuivons !

Comment déchiffrer les compositions de nos cosmétiques ?

Entrons directement dans le vif du sujet. Vous l’avez certainement compris, aujourd’hui nous allons essentiellement parler ingrédients et compositions de produits. Vous êtes nombreuses à me dire que vous ne savez pas vous y retrouver, que vous ne connaissez pas les termes employés sur les étiquettes, que vous ne savez pas comment repérer les ingrédients potentiellement dangereux etc. Je vous rassure les filles. Tout ceci est parfaitement NORMAL.
Pourquoi ? Parce qu’on ne nous informe pas ! Et que pour avoir les dites informations, nous devons nous prendre par la main pour les dénicher !

Je vous précise quand même que je ne suis pas une professionnelle de la cosmétique. Les informations que je vous communique sont le fruit de mes recherches personnelles en la matière. Si vous constatez des erreurs ou des omissions importantes, n’hésitez pas à me le signaler !

C’est parti pour un déchiffrage / défrichage en règle ! QUID des essentiels à connaître en matière de compositions de cosmétiques !

La liste INCI

On en entend beaucoup parler parmi les blogueuses qui épluchent les compositions de leurs produits (ça y est, j’en fais partie haha). INCI est l’anagramme de International Nomenclature of Cosmetic Ingredients. Il s’agit d’une déclaration qui oblige les fabricants à utiliser les mêmes noms (hélas en latin, anglais ou langage de petit chimiste) pour qualifier les ingrédients d’une composition, et à classer ceux-ci par ordre décroissant de concentration dans la formule.

Ce qui est bien avec cette petite liste ? Elle vous permet d’identifier les compositions douteuses et de les écarter de vos routines si vous le souhaitez. Je vous incite à vous méfier si la liste fait trois pieds de long

Les principaux composants à éviter

  • PEG et autres éthoxylés (toxiques, nocifs) : Ceteareth-12, Ceteareth-20, Laureth-10, Laureth-16, PEG 150 distearate, PEG-2 hydrogenated castor oil, PEG-32 stearate…
    => Recherchez le cigle PEG, PPG, ou le suffixe -eth suivi d’un nombre/chiffre.
  • Conservateurs toxiques et nocifs : propylparaben, methylparaben, ethylparaben, methylisothiazolinone, methylchloroisothiazolinone, butylphenyl methylpropional, hexyl cinnamal.
    => Recherchez les mots se terminant par -paraben.
  • Silicones (occlusifs, polluants): dimethicone, amodimethicone, dimethiconol, cyclopenthasiloxane, cyclohexasiloxane.
    => Recherchez les mots se terminant par -siloxane, -icone.
  • Ammoniums quaternaires (simili-silicones) : behentrimonium chloride, behentrimonium methosulfate, cetrimonium chloride, guar hydroxypropyl trimonium chloride.
    => Recherchez les mots se terminant par -methosulfate, -propyldimethylamine et -monium chloride.
  • Sulfates SLS ALS (irritant, asséchant, perturbateur endocrinien, potentiellement cancérigène) : Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate.
  • Huiles minérales (occlusives, toxiques, polluantes): paraffium liquidum, petroleum, petrolatum, paraffin, petroleum wax, mineral oil, crystalline wax.
  • Alcohol (irritant, asséchant) : Alcohol, Alcohol denat, Benzyl Alcohol.
  • Triclosan (perturbateur endocrinien, cancérigène, interdit à la vente depuis 2016 aux US et depuis 2014 dans les produits de rasage masculins en France) : Triclosan, TCL, Trichlorine, Cloxifenolum, Lexol 300, Aquasept, Irgasan, Gamophen, DP300, Ether de diphényle d’hydroxyle.
  • Alkylphénols (perturbateur endocrinien) : Nonylphénol, Nonoxynol, Octylphénol, Propylphénol.
  • Éthers de glycol (solvant irritant, allergène, perturbateur endocrinien) : Phénoxyéthanol, Phénoxytol.
  • Sels d’aluminium (cancérigène) : Aluminium.

Et voilà pour le principal. Comme quoi, finalement, on a vite fait le tour pas vrai ? A force de les lire sur tous mes flacons, cela a fini par devenir plus ou moins automatique. Dîtes-vous bien que, en général, en prenant les 5 premiers ingrédients d’une formule (qui couvrent environ 60-70% de la composition), vous pouvez savoir si le produit va être potentiellement dangereux / irritant / polluant ou non.

A titre d’exemple, je vous reprends les 5 premiers ingrédients de la composition du Dream Wonder Nude de Maybelline : Dimethicone (silicone), cyclohexasiloxane (silicone), isododecane (solvant peu irritant), alcohol denat. (alcohol), vinyl dimethicone/methicone silsesquioxane crosspolymer (silicone). Surprise ! On y retrouve nos fameux silicones et de l’alcohol (et quand on sent le produit, on le remarque directement, c’est infect). A part notre solvant peu irritant, on ne peut pas dire que ce soit joli tout ça…

Avec cette liste, vous pourrez déjà parer à la plupart des compositions croisées en grandes surfaces.

composition_produits_2

Revirement dans ma consommation de cosmétiques ?

Et moi alors dans tout ça ? D’où est venu mon revirement pour le bio et le naturel ?

En fait, tout est parti de mes cheveux. Cela fait un moment qu’ils sont très abîmés au niveau des pointes, qu’ils font des fourches, qu’ils sont gras aux racines. Bref ! Qu’ils sont moches quoi. J’ai donc commencé à faire des soins, des soins et encore des soins. A l’huile de coco principalement, pour ne voir aucun résultat. Ne vous inquiétez pas, je ne m’attendais pas à voir mes fourches se refermer. Je sais que ce n’est pas possible. Mais j’étais très surprise de voir à quel point elles se reformaient vite alors même que je coupais mes cheveux régulièrement.

Le responsable de ce carnage fourchu ? Un petit bijou appelé sulfate. Vous savez ? Ce merveilleux composant super irritant que l’on retrouve dans la majorité des produits bain et cheveux des grandes surfaces. Il n’y a pas à chercher beaucoup plus loin pour trouver le coupable d’un cheveu sec et abîmé.

Mes cheveux gras ? Les silicones qui étouffent le cuir chevelu et, du coup, les lavages trop fréquents (cercle vicieux, plus on lave ses cheveux, plus ils graissent vite).

OK.

Partant de ce constat, je me suis documentée, et je me suis fait peur, car nous sommes de plus en plus nombreuses sur la blogosphère à être au fait de ce que contiennent nos cosmétiques.

Les articles sur le sujet sont d’ailleurs plus répandus que ce que l’on pourrait croire.

Après quelques lectures assez effrayantes, j’ai donc commencé à chercher des produits ne contenant ni sulfates ni silicones (toujours en grandes surfaces dans un premier temps). Et bien les filles je cherche encore. C’est bien simple. Dans nos classiques rayons shampooings, vous n’en trouverez aucun sans sulfates.

(N’allez pas côté rayon pharmaceutique où vous aurez de beaux shampooings Weleda sans cochonneries, ne trichez pas ! Je vous parle des rayons de monsieur et madame tout le monde, ceux où vous ne pouvez pas pousser votre caddy tranquilles tellement ils sont blindés de monde).
Côté silicones, avec un peu de chance, vous en trouverez, mais attention, c’est là que le côté jambon de la farce intervient (oui oui, dans la beautysphère nous ne sommes pas des dindons, mais des jambons !).

Je me suis rendue compte de ce léger mini maxi détail en achetant le Low ShamPoo d’Yves Rocher cet été. Je vous ai d’ailleurs réalisé une revue détaillée à son sujet (Mon avis sur le Faux Low ShamPoo, la crème lavante délicate Yves Rocher). Shampooing prétendant être sans silicones et sans sulfates. Pour ces derniers, j’ai dit d’accord. Par contre, pour les premiers, grosse surprise en regardant la composition puisqu’on y trouve des ammoniums quaternaires (Behentrimonium Chloride et Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride). Qu’est ce que c’est que cette bête ? Rien de plus que des simili-silicones ! Si si !

Autre exemple, côté peau cette fois. Les produits sans parabens qui contiennent du méthylisothiazolinone (substitut, nous revoilà !). Idem pour les gels douche hypoallergéniques qui en ont aussi, bien que cette substance soit hautement allergène (je ne vous raconte même pas la tronche d’Elephant Man si vous faîtes une réaction sur le visage, sans vous mentir…). Les cosmétiques qui se disent bio ou naturels mais qui regroupent les éléments sus-nommés sous d’autres dénominations. Les produits primés qui affichent fièrement du paraben (sous son vrai nom !) dans leur composition…

En clair ? C’est définitif, les marques nous prennent pour des jambons !

Nombreuses sont encore les personnes qui n’ont aucune idée de ce que les produits que nous utilisons au quotidien contiennent en terme d’ingrédients chimiques et compagnie (je pense ne serait-ce qu’à mes proches). Beaucoup d’entre nous (moi la première ! je ne me dédouane pas) sont attirées par le beau packaging, la délicieuse odeur, la douce texture d’un cosmétique. Mais un beau plumage peut cacher (passez-moi l’expression) une belle saloperie !

Je pense que nous devrions avoir le choix (l’INFORMATION, j’insiste !), en partant toutes sur une même base de connaissance, de décider si oui ou non nous avons envie d’utiliser tel ou tel produit au profit d’un autre (que ce soit un produit classique ou naturel d’ailleurs !).

Soyons honnêtes, j’ai l’air un peu fâchée là (juste un peu), mais au final, ce que je reproche aux marques, ce n’est pas forcément de nous vendre des produits avec des compositions douteuses (encore que…) mais surtout d’essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes (ça, ça me met hors de moi !).

Mes amies ne cessent de me répéter « ah la la mais je ne savais pas, comment tu as appris tout ça ? où ? tu peux m’expliquer ? ». C’est l’une des choses que j’apprécie en tant que nouvelle venue dans la blogosphère : l’accès à ce type d’informations qui m’étaient totalement inconnues il y a 8 mois de ça (pour rappel, pour moi à l’époque, le bio, ça s’arrêtait à l’alimentation, dingue non ?).

Côté soins, quand mes proches me demandent « tu me conseillerais quoi comme produit pour telle utilisation ? », je ne me sens pas honnête de leur proposer autre chose qu’un produit naturel. Mon homme voulait un baume après-rasage hypoallergénique (c’est une mention en laquelle il a confiance, peut-être à tort comme je le disais plus haut). Je me suis retrouvée comme une imbécile car il n’y a pas ce label sur les marques bio et naturelles. Pourtant, au regard de certaines compositions que j’ai pu voir, je SAIS que ce sont des cosmétiques saines… Or, dans toutes les compo des marques qu’il a utilisées jusqu’à présent, il n’y a que des cochonneries… J’ai fini par lui dire « non, désolée, je ne peux pas te conseiller ça ». Pas en sachant ce que ces produits contiennent.

Pour en revenir à mes propres moutons, j’ai choisi de passer le plus possible à une routine bio et naturelle. Je dis « le plus possible » car, niveau maquillage par exemple, il est difficile de tout remplacer d’un coup (et j’avoue que concernant mes palettes Too Faced et Urban Decay je n’ai juste PAS ENVIE de sauter le pas et de les fourrer au placard…). Ma peau est devenue trop réactive pour les produits conventionnels (qui contiennent souvent de l’alcool, cf ma revue Le Dream Wonder Nude de Maybelline : Attention danger !). Quelques rouges à lèvres bio sont également venus rejoindre mes possessions en terme de makeup (dont le Gloss Bio Orchidée de Bo.Ho Green Make Up). Le reste tend doucement à être remplacé au fur et à mesure, mais c’est certainement pour le maquillage que ce sera le plus long (et le plus douloureux, c’est que ça coûte cher tout ça…).

Pour aller plus loin

Quelques vidéos et articles sur le sujet, pour certains très détaillés :

Comment repérer les ingrédients nocifs en cosmétique ? – Chaîne de consoGlobe

Gel douche, peaux sensibles s’abstenir (à voir absolument ! excellent documentaire)

Article + vidéo, très complet : Les 13 perturbateurs endocriniens à éviter dans nos cosmétiques


Des blogs / chaînes traitant de cosmétiques bio / naturels :

Gala’s blog
Gala partage ses passions pour la beauté bio et naturelle et pour l’alimentation végétalienne et sans gluten.

Les idées de Samia
Samia nous parle DIY beauté & déco et nous donne ses astuces écologiques.

Blog Azaé Pur
Marine nous fait découvrir des produits / astuces bio et naturels (sa boutique ici : Azaé Pur).

Alys Boucher (chaîne)
Alys nous propose des vidéos d’astuces naturelles avec des DIY variés et très bien expliqués.

Les cheveux de Mini (chaîne) et Les cheveux de Mini (blog)
Que ce soit sur son blog ou sa chaîne, Mini nous parle produits et astuces naturels pour prendre soin des cheveux.

Tiphanie Everything
Tiphanie nous fait découvrir ses découvertes en matière de cosmétiques (makeup ou soins) bio, naturelles, vegan ou cruelty free.


Quelques marques de cosmétiques (soins) bio / naturelles :

Fleurance Nature, Weleda, Coslys.

Quelques marques de cosmétiques (maquillage) bio / naturelles :
Bo.Ho Green Make-up, Lily Lolo, So’Bio Etic, Avril (gamme bio).

Quelques boutiques en ligne de cosmétiques makeup et soins bio / naturels :
Ayanature, Azaé Pur, Mademoiselle bio, Léa Nature.

 

Voilà les filles, j’en ai (enfin) terminé avec ce long billet sur les cosmétiques et ce à quoi nous devons prendre garde en tant que consommatrices. J’espère qu’il vous aura aidées à y voir plus clair.
La parole est à vous !

Êtes-vous attentives aux compositions de vos cosmétiques ?
Y faîtes-vous attention pour certains produits mais pas pour d’autres ?
Êtes-vous des adeptes du bio ? du naturel ?

Signature

 

 

 

Publicités

33 réflexions sur “Compositions des cosmétiques ? Comment s’y retrouver ?

  1. Pingback: Le cas du Syndrome du Choc Toxique menstruel : tampons, serviettes, comment tout remplacer par du bio et naturel ? | Choup'N'Beauty

  2. Pingback: Les 3 livres « beauté au naturel » sur ma wishlist ! – Choup'N'Beauty

  3. Pingback: Comment Reconnaître Un Produit Naturel ? |

  4. Pingback: 1 an de blogging : mes premiers articles (« bétisier ) et nos petits chouchous ! | «Choup'N'Beauty

  5. Pingback: Les shampooings sans sulfates, ça vaut le coup ou pas ? Le cas des Shampooings Propolia. | Choup'N'Beauty

  6. Super ta revue ma belle merci ! ça fait un petit rappel et j’espère qu’il sera dans la sélection Hellocoton/inspillia de demain, mais je pense que oui !
    Comme toi, c’est en parcourant la blogo que j’ai commencé à avoir un intérêt pour les produits bio. Très vite dès les premières semaines de mon blog, je me suis liée d’affection avec des marques plus saines comme So Bio Etic qui me suit donc depuis un petit moment maintenant 😉 J’ai commencé par mes cheveux (j’avoue, avec les boxes je fais parfois des écarts car je reçois des shampooings non naturels, mais 95% du temps c’est naturel) et je prends des choses comme Denovo et Desert Essence que j’adore, qui est vegan aussi.
    Ma peau du visage ne dispose d’une routine soin qu’exclusivement bio et/ou naturelle et elle ne s’en porte pas plus mal !
    Pour le makeup, comme toi, je peux pas me résoudre à abandonner UD, Too Faced, Mac ou que sais je. Mais je me rassure (peut être à tort) en me disant que ces produits ne pénètrent pas autant la peau.
    Bisous ma belle

    J'aime

    • Coucou ma jolie 😊
      Je l’espère aussi !
      Peut-être qu’un jour nos marques préférées se mettront au bio. N’empêche que ça ferait un tabac 😆 (quoi c’est beau de rêver !)
      Je te fais plein de bisous ! 💚

      J'aime

  7. Ton article est vraiment très intéressant! Je vais être tout à fait honnête avec toi, je ne me suis jamais vraiment posée de questions concernant les composantes de mes produits! Sauf que depuis quelques temps je commence à m’informer et je comprends mieux pourquoi malgré tous mes efforts mes cheveux sont « pourris » (comme tu peux le dire dans ton article, cheveux gras aux racines, secs et fourchus pour les pointes). J’envisage donc de changer de routine capillaire depuis quelques temps et ton article me conforte dans cette idée.
    Merci à toi d’avoir pris le temps de le rédiger, il est très clair et percutant!
    Des bisous ma toute belle <3.

    J'aime

  8. Super article, merci d’avoir pris le temps de nous donner des infos si claires!!! Pour les cheveux, ça fait longtemps que je me dirige ds que possible vers des produits sans sulfates ni silicones pour les mêmes raisons que toi! Et chaque foi que je dois acheter un produit vite fait et qui malheureusement en contient c’est la même chose mes cheveux s’abîment et se graissent direct! Gros bisous!

    J'aime

  9. Merci pour cet article, je pense que vais l’imprimer pou la prochaine fois que j’irai en courses !
    Mais du coup est-ce que tu pourras faire un article sur des produits que t’as trouvé sans tout ça ?
    Et sinon je connais une maquilleuse qui vend des produits maquillages bio si tu veux !

    J'aime

  10. Super article, bravo ! Et merci pour ton lien vers notre infographie des 13 perturbateurs endocriniens. 🙂
    On aurait bien aimé être cité parmi les marques de soins bio & naturels… N’hésite pas à nous faire signe si tu as des questions sur oOlution, on serait ravis de papoter avec toi !
    Pour info, il existe également une fiche pratique des ingrédients toxiques à éviter très bien faite sur le site de Dokuji : http://dokuji.fr/images/posts/77/fiche-ingredients-toxiques.pdf
    Belle journée, à bientôt !
    La team oO

    J'aime

  11. Bravo ma belle pour ton article hyper complet. Même si tu as été très claire, ça reste un autre langage pour moi 😉 Je finis mes stocks, mais je m’oriente de plus en plus vers le bio ou le plus safe possible, comme je suis une quiche en composition, au moins, ça me rassure un peu…
    Bisous Bisous ma jolie Aurore 😉

    J'aime

  12. Très bon article! J’essaie le plus possible de me tourner vers le bio aussi surtout en ce qui concerne les gels douches. Je suis attérée à chaque fois que je lis la composition de ces trucs! Mais j’avoue que psychologiquement ça fait très bizarre quand tu utilises avec un gel douche ou un savon naturel qui ne mousse pas car il ne contient pas de SLS! Ca donne l’impression de ne pas réellement se laver lol.
    Je regarderais le documentaire quand j’aurais un peu de temps 🙂
    En tout cas pour cet article très intéressant!

    J'aime

    • Merci 😊 !
      J’avoue que je ne regarde même plus les produis en grande surface, les compo me hérissent le poil haha. C’est vrai que du coup un gel douche ou shampooing qui ne mousse pas est moins attrayant et donne moins l’impression de se laver mais c’est surtout une habitude à prendre.
      Tu verras, la vidéo est top 😉
      Bisous !

      J'aime

  13. Directement concernée, étant donné que j’ai fais des ÉNORMES réactions allergiques aux produits pour visage (maquillage comme soins, même de pharmacie comme La Roche Posay ou Avène …) et que ça a été le début d’une longue série de galères dont je ne suis toujours pas débarrassée après plus d’un an …
    Avec le temps et des tests, j’ai compris d’où ça venait : de l’alcool et des parfums que contiennent ces produits. Principalement. Peut être qu’il y a d’autres choses. J’ai donc éliminé le maquillage du visage (BB, blush, anti-cernes etc), j’ai conservé juste les produits pour les yeux : fard, mascara et crayon. C’est tout. Pas forcément clean ou bio, mais je ne me vois pas tout jeter vu le stock et la somme dépensée. Par contre, je n’achète plus rien !
    Et je n’utilise désormais plus que des produits Dermatherm qui sont irréprochables au niveau de la composition car ils éliminent quasiment tous les allergènes et sont très naturels : un pour démaquiller les yeux, un autre pour nettoyer le visage et qui a un petit pouvoir hydratant et de temps en temps un soin pour peau à imperfections que j’applique localement. En plus les prix sont très abordables, 10 / 12 € chacun pour ceux-là.
    Du coup, je n’ai pas une peau hyper belle de près c’est clair (tous les mauvais côtés d’une peau grasse) mais très largement moins dégueulasse que quand j’appliquais des couches de maquillage et de soins bourrés de vilaines choses qui affolaient mes pores … donc j’ai vraiment moins honte d’afficher ma peau au naturel (couplé à une bonne alimentation, ça change tout).
    J’ai un stock de produits à finir : gommages, gels douche, shampooings et après je change totalement de façon de consommer. Si je m’écoutais je balancerais tout maintenant mais financièrement ce serait un gâchis, j’ai déjà trop jeté de choses dont je ne pouvais absolument plus me servir. Ensuite, je pense sérieusement à passer aux savons solides pour le corps, on trouve un choix impressionnant, dont pas mal qui ne contiennent pas de mauvaises choses, comme du parfum ou des huiles essentielles, que je préfère éviter même sur le corps, mais qui sont très riches en huiles diverses.
    Quant à la routine capillaire, j’avoue que j’ai beaucoup plus de mal pour trouver des produits sans ces 2 composants, ni sulfates ou autre cochonneries. Certains savons peuvent s’utiliser sur cheveux, j’essaierai peut être pour voir ce que ça donne.
    Bref, grosse prise de conscience au niveau de ma santé principalement (mais aussi environnement, avec moins d’emballage, de pollution etc).

    Désolée pour ce joli étalage mais je me sens toujours très concernée par ce sujet vu mes galères lol 😀
    Bisous

    J'aime

    • Aucun soucis ! Au contraire, ça me fait plaisir de te lire ! Je me souviens de tes soucis on en avait discuté je ne sais plus sous quel article de mon blog. As tu essayé les savons de Marseille ? (Les vrais bien sûr). Tu peux regarder la deuxième vidéo que j’ai mis en fin d’article ils en parlent vers la fin il me semble. Ils sont sans cochonneries normalement. Pour le shampooing, j’utilise actuellement le shampooing doux Propolia. La compo est irréprochable. Tu peux le shopper sur le site de marine (Azaé Pur) si tu veux tester. J’en suis très contente. Pour tes stocks de produits c’est un peu pareil pour moi. Du coup j’organise des vide vanity mais j’avoue avoir pas mal jeté…
      Bisous 😊 merci d’avoir pris le temps de me laisser un mot !

      J'aime

    • Magalie, j’ai à peu près les mêmes problèmes que toi, je réagis aux produits sur le visage même ceux qui viennent de parapharmacie! Ce ne sont pas des réactions allergiques à proprement parler mais ça me fait pas mal de bouton sur la zone T dès que j’utilise un nettoyant visage, une crème ou autre!
      Du coup je ne maquille jamais ma peau au quotidien, juste une fois de temps en temps pour une occasion ou pour faire un tutoriel makeup!
      Je n’ai toujours pas trouvé la cause de ces problèmes par contre, je pense consulter un allergologue pour savoir à quels produits je réagis excatement!

      J'aime

      • Attention, car dans mon cas j’ai fais beaucoup de tests suite à tous ces problèmes pour essayer d’en trouver la cause :
        – j’ai commencé par les cosmétiques en testant divers composants mais aussi des produits apportés moi-même, qui n’ont pas réagit alors que pourtant en les appliquant … mauvaise réaction ! juste positif avec une huile démaquillante et le nickel mais par exemple la fragance est restée négative alors que je sais désormais que j’ai des soucis avec le parfum.
        – puis par les divers où j’ai eu pas mal de trucs : chien, chat, herbacées, moisissures ou acariens par exemple
        – et j’ai même cherché plus loin avec les tests alimentaires (car mes soucis se situent uniquement au niveau des lèvres), qui n’ont rien révélé non plus.
        Et je pense que ça a encore plus aggravé ma situation au fil du temps ! Je ne dis pas que c’est général car ça marche très bien chez certaines personnes où certaines choses sont bien identifiées, mais il faut savoir que ça peut déclencher d’autres allergies étant donné qu’on injecte des composants … contre lesquels le corps peut se défendre.

        Aimé par 1 personne

      • Moi pour nettoyer ma peau j’utilise l’eau démaquillante d’Uriage depuis 2003, jamais eu de soucis mais je n’ai pas encore vérifié la compo j’avoue 😡

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s